supervisé par notre cabinet d’avocats

DANIEL DENISSOT

Dirigeant de la société Home Staging Europe

INTERVIEW DE DANIEL DENISSOT

Dirigeant de la société Home Staging Europe.
Par Stéphane Alaux, Expert E Réputation
Fondateur du cabinet E Réputation Net Wash

Daniel Denissot est aujourd’hui un expert reconnu dans la formation en « Home Staging ».
Il répond à nos questions sur une activité et un métier qui ne cesse d’évoluer tant, dans le milieu de l’immobilier professionnel, qu’auprès des particuliers.

1/ Quel est votre parcours Daniel ? D’où vous vient cette sensibilité à la décoration ?

Daniel Denissot : Autodidacte, avec un parcours professionnel en décoration atypique qui débute en 1964 dans une petite quincaillerie rue de Charonne Paris 11ème.
Le propriétaire de cet endroit était Maître artisan d’art et de décoration d’intérieur. Ce fut mes premières armes comme apprenti.
A cette époque Nous fabriquions nous même nos couleurs rien n’était facile.
La clientèle était diverse et aisée car mon patron était assez réputé dans son domaine, des acteurs, chanteurs, ébénistes renommés du faubourg st Antoine voulant une décoration de haute gamme pour leur appartement.
J’y appris à faire du stuc, du faux marbre, du faux bois, des patines et tout ce qui concerne la décoration d’intérieur.
Quelques années plus tard, diplômes en poche et désirant voyager, le grand large m’attire et je navigue en voilier vers des horizons divers pour revenir vers mes 20 ans en France et créer ma première société de peinture et décoration vers Moustier sainte Marie en Provence.
Je due à ce moment embaucher plusieurs employés pour décorer la plupart des lieux réputés à Moustier tels que les hôtels de charme, des restaurants, des mas, le château d’Ampus … Le tout en collaboration avec des architectes de la région.
En 1983 je crée une autre société de décoration toujours en Provence à Riez et me spécialise dans la valorisation de biens.
En 2000 le hasard me fait rencontrer une québécoise qui tenait une agence immobilière. Lui rendant visite je m’aperçois sans vraiment y prêter attention que tous les biens immobiliers qu’elle vendait étaient dans un état exceptionnel et joliment décorés.
En 2003 toujours passionné de voyage et de voile je rénove avec mon épouse un vieux voilier en acier et arrête mes activités de décoration pour les reprendre en 2007 et me spécialiser uniquement dans la valorisation de biens immobilier grâce à mon parcours de décorateur. La mode du home staging n’arrivera en France que l’année suivante.

2/ Etes-vous le précurseur du home staging en France ?

Daniel Denissot : Oui, J’ai cette chance due au hasard : en 2008 Je transforme ma société de décoration en S.A.R.L sous le nom de home staging Europe® et crée la première formation importante en France et en 2011 le premier et plus grand réseau de home stagers.
Nous avons formé 2200 personnes issues de tous horizons y compris quelques formateurs présents sur le marché.
Notre réseau n’est pas n’est pas une franchise car notre politique se résume en un mot « LIBERTE » et nous ne voulons pas prendre des sommes importantes aux stagiaires qui démarrent, c’est une coopérative d’entraide avec une petite cotisation annuelle qui permet les mêmes avantages que les franchises.

3/ D’où vient cet engouement pour le home staging en France ?

Daniel Denissot : Né aux USA à l’initiative de Barbara Schwarz, puis exporté au Canada, en Suède, il a fallu 45 ans pour que cette idée arrive en France. L’émission de M6 avec Stéphane Plaza y est pour beaucoup ainsi que les expositions de home Staging Europe et de son réseau dans les salons immobiliers. A ce sujet nous remercions M6 et Stéphane Plaza d’être venu nous voir chaque année sur nos stands.
Cela fait bientôt 10 ans que home Staging Europe ® existe nous avons donc un recul important et une bonne connaissance de la réalité du marché.
Les particuliers ayant un bien à vendre qui visitent nos stands ne s’y trompent pas et après quelques explications simples comprennent très vite l’utilité du home Staging.

4/ Le home staging fait-il vendre ?

Daniel Denissot : Il serait difficile d’affirmer le contraire puisqu’au Canada par exemple tous les biens sont valorisés avant la vente, idem aux USA. Quant à nous je peux vous affirmer que tous les biens valorisés par les « home stagers » de notre réseau ont été vendus en 1 mois de moyenne.
Il faut parler ici du vrai home staging. Celui où l’on ne se contente pas de mettre 3 meubles dans une pièce en laissant les vieux papiers peints aux murs, Barbara Schwarz ne comprendrait pas. Ceci n’est valable que dans les biens neufs.
Le véritable home staging c’est rendre la marier plus belle pour qu’elle plaise à tout le monde dès la première minute. Ce n’est pas du cache misère.
Si les peintures sont défraichies on les refait si le papier peint est vieillot nous l’ôtons bref, nous faisons les travaux nécessaires et nous finissons par une mise en scène permettant à tous les visiteurs de se sentir bien dans les lieux et de faire une proposition d’achat immédiate.
C’est ce que nous pratiquons depuis bientôt 10 ans.

5/ Peut-on parler de valorisation immobilière ?

Daniel Denissot : Oui puisque valoriser signifie hausse de la valeur marchande.
Un bien vendu en l’état, non rénové aura forcément des propositions d’achat à la baisse de la part des acheteurs. Pire il n’aura pas de proposition du tout.
En valorisant sont bien grâce au home staging et avec un investissement minime sont bien sera vendu très rapidement au prix du marché et sans proposition à la baisse. Les agents immobiliers au Canada l’on comprit depuis longtemps puisqu’ils englobent le home staging dans leurs prestations.
En France ce n’est pas encore le cas et ce sont les propriétaires eux même qui comprennent très vite les bienfaits du home staging après que nous ayons expliqué les tenants et aboutissants de cette prestation.

6/ A qui s’adresse votre formation ?

Daniel Denissot : A toutes personnes voulant se recycler et créer sa propre entreprise.
Il suffit d’avoir du courage, d’aimer le contact, d’être persévérant, d’avoir des capacités de commercial le sourire et de l’humour et l’envie de travailler dans le domaine de la décoration.
C’est un travail à part entière, qui demande de la polyvalence. Trouver les clients (nous leur apprenons comment) vendre son service, pour ensuite travailler de ses mains.
Un joli métier ou toute personne de bonne volonté peut réellement gagner sa vie.

7/ Comment voyez-vous l’évolution du métier ?

Daniel Denissot : Le métier est de plus en plus connu des particuliers, il y a encore 3 ans personne n’appelait un home stager directement, grâce à notre réseau, depuis 3 ans, chaque année nous avons une augmentation très importante des demandes directes.
De plus nous avons de plus en plus d’agents immobiliers qui viennent en stage se former au métier.
Je pense que d’ici quelques temps comme aux USA ou au Canada la plupart des biens seront valorisés avant d’être mis en vente. Je pense même que comme dans les pays nommés ci-dessus, ce seront les agents qui prendront la valorisation à leur charge sur la commission d’agence. Mais là il faudra attendre encore un peu…

8/ J’imagine que vous avez plein de projets en tête ?

Daniel Denissot : A 66 ans oui toujours mais ce ne sont pas les mêmes qu’à 20 ans.
Comme je vous l’ai expliqué j’ai créé le premier réseau de home stager en France en 2011.
C’est un réseau d’entraide. Il est difficile de faire comprendre qu’il vaut mieux s’entraider que de travailler seul pour réussir, le Français a plutôt tendance à vouloir travailler seul.
Je pense qu’à notre époque l’isolement n’est pas la bonne solution pour réussir et mon plus grand plaisir serait que ce réseau grandisse encore et perdure.
Nous avons maintenant des piliers très efficaces dans ce réseau qui sont là depuis plusieurs années et c’est grâce à ces anciens que les nouveaux sont soutenus bénévolement.
Mon projet est donc de faire grandir ce réseau et de faire réussir le maximum de gens dans ce beau métier qu’est le home staging.

9/ Vous êtes un « Pure Player », votre E réputation est donc primordiale.
Comment gérez-vous votre identité numérique ?

Daniel Denissot : Effectivement c’est un sujet sensible dans toute entreprise leader dans son domaine et devant travailler nationalement, nous constatons que les dénigrements ou fausses rumeurs, faux avis (toujours anonymes) proviennent la plupart du temps de concurrents jaloux de notre notoriété qui espère récupérer une clientèle de cette manière. On constate qu’il en est de même pour les hommes politiques lors des campagnes électorales.
Force est de constater dans ce cas l’utilité de soigner son E-Réputation pour gérer cela.

Ils nous aiment !

 

    

  

Ils nous détestent !

   

 

 

Ils parlent de nous !