Interview de M. Eric Darrou CEO du laboratoire Protilab.

Par Stéphane Alaux, Expert E Réputation, fondateur du cabinet E Réputation Net Wash.

_____________________________________________________________________________

Le CEO du laboratoire Protilab nous parle du marché de la prothèse dentaire, et des évolutions techniques de ce dernier.

_____________________________________________________________________________

  1. Pouvez-nous parler de votre formation et de votre parcours ?

Protilab : Je suis diplômé de l’ESSEC (promo 1994) où je me suis spécialisé en Finance, en ayant eu de plus l’opportunité de participer au programme MBA de l’Université de Chicago.J’ai débuté ma carrière dans le milieu bancaire dans le domaine du financement de projets.J’ai ensuite souhaité rejoindre une société plus industrielle, afin de pouvoir contribuer à un projet dans la durée autour de produits concrets. C’est ainsi que j’ai alors eu l’opportunité d’intégrer la société HP (Hewlett-Packard), groupe international qui m’a permis de prendre part à une très grande variété de responsabilités pendant près de 18 ans.Mes 2 dernières et plus significatives responsabilités chez HP ont été Directeur Commercial du réseau de partenaires revendeurs HP et des clients PME PMI puis Directeur de la Division Services de support et de maintien en conditions opérationnelles des infrastructures critiques (serveurs, systèmes de stockage de données …)Dans un esprit entrepreneurial, j’ai ensuite souhaité rejoindre une PME à taille humaine, en plein développement opérant sur un secteur d’activité dynamique et porteur de potentiel de croissance et d’innovation. C’est ainsi que j’ai rejoint Protilab, laboratoire de prothèse dentaire leader du marché français, dont j’ai repris la Direction Générale à la suite de son Fondateur, M. Frédéric SAMAMA.

    1. Quelle est votre expérience professionnelle la plus marquante et la plus intéressante ?

Protilab : Sans hésitation, Protilab reste mon expérience la plus marquante de par son engagement et sa richesse. J’ai aujourd’hui l’opportunité d’être pleinement engagé dans la gestion d’une PME en plein développement, qui occupe une position centrale dans un secteur d’activité en pleine mutation en particulier autour des nouvelles technologies numériques, et avec des opportunités de développement extrêmement larges que ce soit à l’international ou au travers d’une stratégie de consolidation du marché.

    1. Depuis combien de temps existe Protilab ?

Protilab : Notre laboratoire a vu le jour en 2006. Depuis nous n’avons cessé de nous développer pour atteindre la place de leader du marché français, d’évoluer et de proposer le meilleur à nos clients en les accompagnant dans les mutations de la Profession dentaire.
Au fil des années, nous avons œuvré pour offrir des produits et services offrant le plus haut standard de qualité et de sécurité, efforts concrétisés par les certifications ISO 9001 de notre management de la qualité et ISO 13485 pour la maitrise de la traçabilité associée à nos travaux prothétiques. Nous avons à cœur de sans cesse innover en proposant à nos clients des produits participant à l’évolution de l’art dentaire comme les facettes pelliculaires easyfit® ou les packs implanto, etc.) et par la maîtrise des nouvelles technologies : gestion des empreintes numériques, CFAO, impression 3D du métal par fusion laser sur lit de poudre, etc.

    1. Quels types de produits réalisez-vous, et pour qui ?

Protilab : Notre laboratoire réalise tout type de prothèses dentaires : prothèses conjointes, prothèses adjointes, prothèses sur implant, le tout dans une grande variété de matériaux, avec une qualité optimale et dans une dynamique d’innovation constante.
Nous travaillons exclusivement avec les chirurgiens-dentistes, sur l’ensemble du territoire français métropolitain et des DOM-TOM, mais aussi avec la Belgique, l’Allemagne et les Pays-Bas ce qui fait de nous un acteur de premier plan sur le marché européen.

    1. Pouvez-vous nous parler du marché de la prothèse dentaire ?

Protilab : Le marché de la prothèse dentaire est comme je le mentionnais précédemment un marché en pleine mutation. C’est un marché tout d’abord en plein développement : au-delà du vieillissement moyen de la population, les attentes des patients en terme d’esthétique, et les politiques gouvernementales visant à faciliter l’accès aux soins dentaires pour l’ensemble de la population sont des facteurs de croissance importants.
Le marché de l’importation, qui est le nom communément donné aux laboratoires qui ont fait le choix de délocaliser leurs unités de production à l’étranger tout d’abord, a profondément modifié le marché en faisant émerger des acteurs d’une taille importante là où la grande majorité des laboratoires était de petite voire de très petite taille.Par ailleurs, une deuxième vague de transformation liée aux nouvelles technologies numériques est en train de faire évoluer un métier qui était 100% artisanal vers un métier où l’humain et la machine deviennent complémentaires. La qualité, la précision et les services n’ont jamais été d’un niveau aussi élevés que depuis les évolutions technologiques récentes. Le Laboratoire Protilab s’est toujours positionné comme précurseur dans ces transformations du marché.Enfin les aspects réglementaires ont toujours façonné la Profession dentaire. La sensibilité aux tarifs des prothèses ne cesse de prendre de l’ampleur dans un contexte de politique gouvernementale visant à accroitre l’accès aux soins, illustrée par la promesse présidentielle de zéro reste à charge pour les soins prothétiques à la fin du quinquennat, et qui se concrétise par un encadrement des tarifs des soins dentaires annoncé pour début 2019.

 

    1. Quel est l’avis de Protilab les objectifs gouvernementaux que vous évoquez, sont-ils de nature à faire évoluer le marché.

Protilab : Oui, nécessairement. Ces objectifs agissent comme un accélérateur des mutations du marché dont je viens de vous parler.
Cela va accélérer l’appui des laboratoires sur les nouvelles technologies et obligera tous les acteurs à se professionnaliser et se structurer afin d’offrir des prothèses de qualité au meilleur coût. Cela augmentera également la puissance des acteurs ayant atteint une certaine masse critique.

 

    1. La pression concurrentielle provient-elle d’Europe ou d’Asie ?

Protilab : De partout. La concurrence vient des prothésistes qui arrivent par la qualité de leur travail et de leurs services à établir une relation de confiance avec les praticiens. Et cela, peu importe d’où ils viennent, ou dans quelle région du monde ils ont décidé de déployer leur unité de production.

    1. Votre entreprise est proche ses Clients, pouvez-vous nous en parler ? (Prothésistes conseils etc.)

Protilab : Nous considérons chez Protilab que la relation de confiance entre le praticien et son prothésiste est essentielle à la réussite de la collaboration.
Aussi, afin d’établir au mieux cette relation et de créer la proximité indispensable, nous avons créé le rôle de Prothésiste Conseil.
Chaque praticien-client bénéficie d’un interlocuteur technique unique, le Prothésiste Conseil, qui lui est dédié. Accessible à tout moment sur sa ligne directe, il est son interlocuteur privilégié et a pour mission la supervision de la réalisation de tous ses travaux et l’échange au quotidien sur des questions relatives à des cas complexes ou des prises de teinte spécifiques par échange de photos ou vidéos depuis le fauteuil par exemple.
La proximité avec nos clients s’illustre également par la manière dont nous les accompagnons dans l’évolution de leur pratique, en prenant en charge les empreintes numériques issues de tous les scanners intra-oraux du marché par exemple.
Enfin, cette relation se tisse aussi par le biais d’un espace internet personnel, entièrement sécurisé, et à partir duquel les praticiens peuvent suivre leurs commandes, livraisons, factures, mais également accéder aux données de traçabilité de chacun des travaux commandés.

    1. Quels sont vos projets pour les années à venir ?

Protilab : Sans nul doute, les prochaines années seront riches ! Nous souhaitons particulièrement renforcer nos capacités de production locale en nous appuyant sur les dernières innovations technologiques et poursuivre notre développement à l’international.

    1. J’aimerai connaître votre point de vue sur L’E Réputation et les dangers du Web 2.0 ? Comment gérez-vous ce média, qui est définitivement utilisé pour critiquer et polémiquer sans contrôle ?

Protilab : La qualité de nos produits et services a toujours été le cœur de notre politique avec pour principal objectif la satisfaction client.

Pour toute société, Internet et le web 2.0 ne sont que des formidables chambres d’écho de notre quotidien, et ainsi l’e-réputation ne fait que rendre plus visible la satisfaction de ses clients. A partir du moment où nous sommes sereins sur la qualité des produits que nous proposons à nos clients, l’e-réputation n’est que le reflet de cette sérénité.
Internet tend à accroître la clarté dans les relations et le partage de l’information sur le marché ce qui est positif.
Il faut cependant rester vigilant et faire régulièrement de la veille afin d’identifier d’éventuels actes de dénigrement gratuits qui peuvent bien entendu être dommageables.

    1. Comme pour tout dirigeant, relâcher la pression est vitale. Quels sont vos loisirs ou hobbies pour décompresser ?

Protilab : Mon secret : j’habite à la campagne ! Cela m’aide à décompresser et à profiter des bons moments en famille.
Je profite également de la verdure pour consacrer du temps à la course à pied en participant régulièrement à des courses, mais jamais plus que des semi-marathons !

Le reste du temps, j’aime tout simplement bricoler ! Fabriquer de ses mains est un réel facteur de régénération et de satisfaction.

Merci.