supervisé par notre cabinet d’avocats

VINCENT DE BENTZMANN

Techteam, la performance industrielle

 

INTERVIEW DE VINCENT DE BENTZMANN

PDG de Techteam.
Par Stéphane Alaux, Expert E Réputation
Fondateur du cabinet E Réputation Net Wash

Vincent de Bentzmann est président de la société Techteam, spécialisée en performance industrielle et adhérente à Syntec-Numérique. Il est aujourd’hui très impliqué avec son entreprise dans le plan « Industrie du futur », matrice de la stratégie de la réindustrialisation de la France.

1/ Vincent qui êtes-vous et quel est votre parcours ?

Vincent de Bentzmann : Militaire de formation, je me suis reconverti en entrepreneur et homme d’affaires. En 1986, j’ai quitté l’Ecole militaire de haute montagne de Chamonix après huit années passées dans l’Armée Française. J’intègre Abzac SA, groupe spécialisé dans l’emballage industriel, au sein de duquel j’ai développé mes compétences en commerce et marketing.

Parallèlement, j’ai obtenu un DESS CAAE et un MBA en Administration des entreprises respectivement à l’IAE et à l’IFG. J’ai successivement gravi les postes de Technico-commercial à Directeur commercial en passant par celui de Directeur de projet en Afrique du Sud. En 2008, j’ai créé Techteam spécialisée dans la performance industrielle, dont je suis aujourd’hui le Président.

2/ Qu’elle est l’activité de votre entreprise ?

Vincent de Bentzmann : Techteam est une société de conseil à haute valeur ajoutée. Nous œuvrons dans le domaine de la performance industrielle. Nous agissons sur l’organisation industrielle de nos clients pour en améliorer l’efficience (économique, énergétique, qualitative, …) au travers de 3 solutions et d’un pôle innovation :

    • Supply-Chain : dimensionner et fiabiliser la Supply-Chain en s’appuyant sur nos outils décisionnels.
    • Production : construire, exploiter et améliorer les performances de l’outil de Production par un accompagnement global.
    • Énergie : répondre aux enjeux énergétiques par le juste dimensionnement des installations et la réduction pérenne des consommations.
    • Innovation & Développement : incuber des idées nouvelles pour enrichir et développer nos solutions. Assurer une veille technologique et méthodologique constante sur laquelle s’appuient nos experts.
    Nous accompagnons nos clients pour la réussite de leurs projets en nous appuyant sur :

  • les compétences de nos équipes d’experts,
  • la mise en œuvre d’une démarche spécifique à chaque besoin client
  • la maîtrise d’outils, de méthodes et de logiciels dédiés à la performance industrielle (Arena, Préactor, iReg…)

3/ Quels sont vos Clients ? Recherchez-vous à vous développer à l’international ?

Vincent de Bentzmann : Nos clients évoluent tous dans l’univers industriel.
Ce sont des grands comptes industriels, des ETI régionales, des ingénieries et des intégrateurs ou ensembliers industriels.
Nous les accompagnons sur l’ensemble de la France, mais aussi à l’international lorsqu’ils ont des besoins ou sur des projets conçus et développés en France pour des implantations étrangères.
Nous avons par exemple déjà réalisé des missions en Inde, Russie, Mauritanie, Arabie Saoudite, Allemagne,Etats-Unis, Angleterre,…
A plus long terme pour nous développer dans notre expertise en performance industrielle nous pourrions être amener à nous implanter dans d’autres pays du globe.

4/ Parlez-moi de l’Industrie du Futur, qui est concerné par ce concept ?

Vincent de Bentzmann : C’est une initiative portée par les pouvoirs publics (Ministère de l’Industrie) qui s’appuie sur les fédérations professionnelles concernées (FIEEC, Gimelec, FIM, Syntec Numérique,) Le projet Industrie du Futur, lancé par le président de la République le 14 avril 2015, a pour objectif d’amener chaque entreprise à franchir un pas sur la voie de la modernisation de son outil industriel et de la transformation de son modèle économique par le numérique.
Outre la modernisation de l’outil de production, il s’agit d’accompagner les entreprises dans la transformation de leurs modèles d’affaires, de leurs organisations, de leurs modes de conception et de commercialisation, dans un monde où les outils numériques font tomber la cloison entre industrie et services.
Ce projet Industrie du Futur s’appuie sur 5 piliers :

  • Développement de l’offre technologique pour l’Industrie du Futur Le projet Industrie du Futur permettra d’accompagner les projets structurants des entreprises sur les marchés où la France peut acquérir d’ici 3 à 5 ans un leadership européen, voire mondial :
    fabrication additive comme les imprimantes 3D, les objets connectés, la réalité augmentée…
  • Accompagnement des entreprises vers l’Industrie du Futur
    Un accompagnement personnalisé : des diagnostics seront proposés aux PME et aux ETI industrielles par les régions avec l’appui de l’Alliance pour l’Industrie du Futur.
    Un accompagnement financier :
    2,5 milliards d’€ d’avantage fiscal pour les entreprises investissant dans leur outil productif au cours des douze prochains mois et 2,1 milliards d’€ de prêts de développement supplémentaires distribués par Bpifrance aux PME et ETI au cours des deux prochaines années.
  • Formation des salariés
    La montée en compétence des salariés de l’industrie et la formation des prochaines générations aux nouveaux métiers constituent la première condition du succès de l’Industrie du Futur. Elle accompagne la présence accrue du numérique et de la robotisation dans l’usine, indispensables pour la compétitivité des usines dans de nombreux secteurs et donc in fine pour la création d’emplois en France.
  • Renforcement de la coopération européenne et internationale
    Le projet Industrie du Futur a vocation à nouer des partenariats stratégiques au niveau européen et international, en particulier avec l’Allemagne.
  • Promotion de l’Industrie du Futur
    Afin de mobiliser tous les acteurs de l’industrie et pour faire connaître les savoir-faire français, plusieurs actions de promotion vont être engagées

5/ Pourquoi Techteam dans l’Industrie du Futur ?
Pouvez-vous nous en donner les grandes lignes ?

Vincent de Bentzmann : Parce que la performance industrielle est dans l’ADN de l’entreprise. Notre ambition est d’accompagner nos clients industriels pour améliorer leur performance. Et ceci sur tous les plans : économique, qualitatif, organisationnel, humain et énergétique.
C’est tout naturellement qu’au travers notre organisation professionnelle le Syntec Numérique, nous rejoignons cette Alliance.
Avec pour ambition d’accompagner de façon opérationnel le déploiement régional de l’Industrie du Futur.

6/ Votre expertise pour l’Industrie du futur ?

Vincent de Bentzmann : Elle repose sur notre capacité d’accompagner les PME et ETI industrielles avec l’appui de la région.
Et se traduit aux travers de nos 3 solutions et se nourrit des inputs de notre pôle Innovation et Développement.

  • Comment s’inscrire dans la démarche ?Ce sont les Régions qui ont en charge de déployer l’Industrie du Futur, car elles sont au plus près des besoins du tissu local des entreprises industrielles …
  • Dans le détail : comment contribuez-vous à l’Industrie Optimisée ?
    • Procédés plus efficaces – nos expertises Conseil en Organisation, Automation, Ordonnancement….
    • Supply-chain réactive : Simulation de flux, Modélisation décisionnelle…
    • Consommations réduites : Contrôle avancé, Audit énergétique, Mesure et Monitoring Energie…
  • Dans le détail : comment contribuez-vous à l’Industrie Connectée ?
    • Machines communicantes : M to M, Automation….
    • Usines étendues : Simulation de flux, Ordonnancement…
  • Dans le détail : comment contribuez-vous à l’Industrie Créative ?
    • Dans ses procédés : Simulation de flux, Gestion de projet…
    • Dans ses modes d’organisation : Conseil en Organisation, Simulation de flux…
    • Dans l’implication des hommes
  • Quels bénéfices pour vos clients ?Une industrie plus efficiente qui améliore ses performances économiques, réduit son empreinte énergétique, et augmente la qualité de ses offres. Tout cela pour redynamiser l’Industrie française, recréer des emplois et relocaliser des productions…

7/ La fraterie des « de Bentzmann » est composée de dirigeants très impliqués et très concernés par la performance des entreprises françaises.
Je citerai Stanislas de Bentzmann, président de Croissance Plus et co-président de Devoteam.
Godefroy de Bentzmann, co-président de Devoteam, tout récent président du Syntec Numérique depuis juin 2016.
Vincent de Bentzman CEO de Techteam.

Vincent de Bentzmann : Oui je suis venu plutard à l’entreprenariat et notamment avec l’aide de mes deux frères. J’avais certainement besoin de m’émanciper différemment par rapport aux talents que composés ma famille. J’ai cumulé une large expérience industrielle dans le domaine de l’emballage industriel (chef de projet, responsable commercial) et de l’électronique de puissance ensuite. C’est notre père qui nous a inculqué l’esprit d’entreprendre et la performance….
Il était lui-même PDG d’une grosse entreprise du Sud-Ouest et a effectué deux mandats en tant que président de la CCI de Bordeaux. Capitaine d’Industrie il nous a inculqué les valeurs de l’entreprenariat.

8/ Un frère Président de « Croissance Plus » doit être une fierté, pouvez-vous nous dire quelques mots sur cette organisation que préside Stanislas de Bentzmann ?

Vincent de Bentzmann : Créée en 1997, CroissancePlus est une association d’entrepreneurs qui fédère les dirigeants d’entreprise en forte croissance et leurs partenaires (assurance, grandes banques, cabinets d’avocats, de conseil, d’audit, d’expertise-comptable, de recrutement, de capital-risque…).
Ses adhérents entrepreneurs, implantés dans toute la France, sont issus de sous les secteurs de l’économie (High Tech, biotech, services, industrie, services à la personne…). Leurs dirigeants se mobilisent pour imposer un nouveau modèle entrepreneurial, soutenir la création d’entreprises et d’emplois, tout en partageant les fruits de la croissance.
CroissancePlus agit depuis plus de quinze ans auprès des pouvoirs publics, des décideurs économiques et des médias.

9/ Le web à ce jour est un outil de développement incontournable pour toutes entreprises. La sécurité des systèmes d’informations, ainsi que la protection des données doivent être renforcées. Chaque jour, l’actualité déverse un flot de faits divers sur les entreprises victimes « d’arnaques »: Arnaque au président entre autre. Avez-vous mis en place des procédures pour protéger votre entreprise ?

Vincent de Bentzmann : Oui bien sûr… Chacun de nos collaborateurs est sensibilisé dès le recrutement à la sécurité des informations qu’il est amené à utiliser tous les jours que ce soit dans l’entreprise ou à l’extérieur lors de ses déplacements, des missions réalisées chez nos clients et des mises en service sur projets ou chantier.
A l’issue de cette sensibilisation il signe une charte de « bonne conduite ».
Des rappels réguliers sont effectués par nos managers.
Pour nous c’est vraiment une attention quotidienne…

10/ Pour conclure, pensez-vous que les dirigeants français sont suffisamment informés et sensibilisés sur ces sujets sensibles : E réputation & Cyber sécurité ?

Vincent de Bentzmann : Non c’est évident…en particulier pour l’E-réputation
Le risque est fort et très mal appréhendé par les dirigeants. Hors chaque entrepreneur peut se trouver du jour au lendemain « calomnié » sur internet, trainé dans la « boue » par des personnes malveillantes (fournisseurs éconduits, anciens employés, ex-partenaires …). Et il est alors très compliqué de faire taire ces calomnies…
La prévention en amont est indispensable et doit être prise en charge très « sérieusement ». Son E-réputation avec des moyens dédiés et des partenaires spécialisés peut permettre d’échapper à ces forts désagréments.
C’est peut-être le rôle des instances type Syntec Numérique que nous venons de rejoindre, de sensibiliser les dirigeants et d’insuffler les bonnes pratiques…

Ils nous aiment !

 

    

  

Ils nous détestent !

   

 

 

Ils parlent de nous !