04 37 85 59 59

supervisé par
notre cabinet d'avocat

Interview Danaé Roux Custode

Interview de Madame Danaé Roux Custode

par Stéphane Alaux, Expert E-Réputation,

fondateur du cabinet d’E-Réputation Net’Wash.

Madame Dana Roux Custode nous parle de son métier : les travaux occultes et la voyance.

 

 

  1.       Tout d’abord, pourriez-vous nous parler de votre parcours ?

Danaé Roux Custode : Pour ce qui est de mon parcours, je me suis lancé dans les travaux occultes initiés par un mage africain qui m’a appris beaucoup durant ces dernières années. J’exerce également la médiumnité sans support.

J’ai découvert mon don à l’âge de 5 ans. C’est mon père qui m’a transmis cette clairvoyance.

Depuis que j’ai ouvert mon temple, de nombreuses personnes viennent me voir pour que je les aide dans leur vie personnelle.

 

  1. Parlez-nous de votre expérience la plus marquante ?

Danaé Roux Custode : J’ai vécu mon expérience la plus marquante lorsque je travaillais sur une photo d’un client. Une fois le portrait en main, j’ai ressenti une chaleur soudaine et une flash lumineux. Pendant quelques secondes la Sainte Vierge m’est apparue.

 

  1. Comment avez-vous découvert votre don ?

Danaé Roux Custode : J’ai découvert mon don à l’âge de 5 ans. Je parlais avec un ami imaginaire qui était certainement mon guide. Il m’annonçait beaucoup de choses en voyance. De plus, mon père avait ce don depuis sa tendre jeunesse. Il a dû me le transmettre. Depuis, je ne cesse de m’exercer pour améliorer ce don.

 

  1. Avant d’en faire un métier, avez-vous « tester » votre don sur votre entourage ?

Danaé Roux Custode : Oui, avant d’en faire mon métier j’ai fait des tests sur mes proches. Les résultats ont été concluants, c’est pour cela que j’ai décidé d’ouvrir mon propre cabinet de voyance et d’en faire mon activité professionnelle principale.

 

  1. Qu’entend-on par travaux occultes ?

Danaé Roux Custode : Tout d’abord, il faut savoir que seuls des voyants de naissance, des mages ou des médiums peuvent réaliser des travaux occultes professionnels et sérieux. Ils peuvent se faire avec différentes magies, adaptées à chaque cas. Ce type de travaux doivent être réalisés méticuleusement et surtout d’après les réels rituels d’origine. En effet, il est important de suivre la tradition dans notre domaine d’expertise.

Les travaux occultes ou l’occultisme est l’ensemble des arts ou des science occultes. On peut par exemple citer l’alchimie, l’astrologie, la magie, la divination, etc.  Concernant la magie, que je pratique, il en existe de trois types : la magie blanche, la magie rouge et la magie noire. Bien entendu, me plaçant du côté du bien et de la lumière, je ne pratique pas cette dernière.

La magie blanche est une magie de lumière positive. Elle permet d’attirer la chance, d’aider à la guérison, à la protection, au désenvoutement à la santé et à la bonne humeur. Elle permet donc de dénouer de manière bienfaisante bon nombre de situations difficiles et complexes.

La magie rouge est une branche de la magie blanche. Elle concerne et est employée dans de nombreuses situations qui peuvent être classées en trois domaines : les situations affectives, amoureuses et sexuelles.

 

  1. Le retour affectif, qu’est-ce que c’est ?

Danaé Roux Custode : C’est un rituel de magie blanche qui consiste à, comme son nom l’indique, faire revenir la personne aimée. Je précise que ce rituel ne présente aucun risque car il utilise la magie rouge, un dérivé de la magie blanche. Concrètement, il peut servir à faire revenir son ex, un ami, un enfant ou encore une autre personne aimée.

Cependant, il est important de faire la différence entre retour affectif et retour amoureux. La différence concerne la personne à laquelle le rituel est destiné. Dans le premier cas, il s’agit de faire revenir une personne aimée. Cela peut être un ami, d’un enfant ou d’un parent. Il n’y pas donc pas de notion d’amour au sens du couple. Dans le deuxième cas, il s’agit effectivement de récupérer la personne aimée au sens du couple. De plus, ce rituel vise aussi à rétablir l’harmonie entre ces deux personnes.

 

  1. Le désenvoûtement, qu’est-ce que c’est ?

Danaé Roux Custode : C’est une cérémonie utilisée pour libérer quelqu’un qui est victime d’un sortilège. Mais ce rituel ne s’arrête pas là. En effet, il peut aussi servir à désenvoûter un lieu maudit ou même un objet.

Une personne libérée d’un envoûtement va retrouver toute son objectivité et ses capacités intellectuelles. Elle aura de nouveau les idées claires. De même si un lieu est désenvouté, les habitants ne sentiront plus ce sentiment de malaise une fois qu’ils sont dans ce lieu. Ils pourront reprendre le cours de leur vie normale.

 

  1. Qui sont vos Clients ?

Danaé Roux Custode : Mes clients sont de tout âge, toutes religions, tous milieux sociaux. Cependant, je remarque qu’une majorité de femmes sont mes clients. De plus, il n’y a pas de tranche d’âge spécifique.

 

  1. Quel est l’avenir de cette profession ?

Danaé Roux Custode : Au vue des statistiques, je pense que le marché de la voyance ne connaît pas la crise. Les chiffres surprennent : 1 français sur 3 consulte un voyant chaque année, et le chiffre d’affaire généré est estimé à 3 milliards d’euros par an. La voyance a donc de beaux jours devant elle.

 

  1. Cette profession ancestrale est salie chaque jour par des affaires, des arnaques, des abus ? Que pensez-vous de cet état de faits ?

Danaé Roux Custode : Oui, effectivement ce domaine est considéré comme de l’arnaque. C’est pourquoi je travaille sous contrat d’avocat régis par maître Pandelon Gerald avocat au barreau d’Aix en Provence et Paris. Ce contrat stipule un remboursement intégral en cas d’échec pour mes clients. Ce qui les protègent totalement d’un abus de faiblesse, d’une arnaque etc.

Je souligne aussi qu’il y a énormément d’abus et de prix exorbitants. Je ne donnerai donc qu’un seul conseil : avant de faire confiance à un sorcier, un voyant ou un médium, faites attention aux faux contrats. Ils ressemblent aux vrais contrats qui stipule le remboursement complet en cas d’échec, mais ne proposent pas cette clause, pourtant essentielle et qui tient à cœur des véritables professionnels.

 

  1. Comment vous positionnez-vous par rapports à ces dérapages ?

Danaé Roux Custode : Comme dit plus haut, je me positionne surtout par rapport à mon honnêteté car je travaille uniquement sous contrat qui vise à rembourser à 100% les sommes versées par mes clients en cas d’échec, tout ça dans le but de protéger tous mes clients. S’ils viennent me voir, c’est pour résoudre un problème qui impacte leur vie personnelle, la notion de confiance est donc très importante et elle commence par des bases solides : mon contrat.

 

  1. Comment travaillez-vous ?

Danaé Roux Custode : Mes méthodes de travail reste complètement confidentiel, la seule chose que je peux dévoiler, c’est que je travaille dans la lumière.

 

  1. Le Web 1.0 a évolué vers le web 2.0, comment gérez-vous ce changement radical et comment gérez-vous votre E-Réputation ?

Danaé Roux Custode : Il est vrai qu’en quelques années le web et les pratiques des utilisateurs ont grandement changé. Malheureusement, ces changements ne se sont pas toujours faits dans le bon sens. Maintenant, tout le monde peut dire n’importe quoi sur les professionnels. Les fiches Google My Business en sont un exemple flagrant. Vous pouvez noter quelqu’un alors que vous n’avez jamais sollicité ses services. De plus, les concurrents peuvent se servir de ce moyen pour vous affaiblir. Ensuite, il y a aussi le problème des forums qui pullulent et qui ont beaucoup d’importance aux yeux du moteur de recherche. En résumé, les internautes peuvent poster des commentaires sous le coup de l’énervement et alors complètement raconter des mensonges sans que cela soit modéré. C’est pourquoi j’ai décidé de faire gérer mon e-réputation par des professionnels.

 

Merci.

 

 

 


Contactez

Un de nos experts

Quel que soit votre corps de métier, si vous êtes sur internet, vous êtes aujourd'hui concerné par l'e-réputation.
Nous essayons de proposer des solutions adaptées aux problématiques spécifiques de chacun.

We call

you back