01 85 73 72 44

supervisé par
notre cabinet d'avocat

Société YAKAROULER.com – Interview de Yann GYSSELS

Interview de Yann Gyssels
Dirigeant Fondateur de Yakarouler

par Stéphane Alaux,
Expert E-Réputation,
Fondateur du cabinet E-Réputation Net’Wash.


Bonjour, Yann Gyssels, pouvez-vous nous parler de votre parcours ?

Après des études de commerce, j’ai débuté ma carrière dans le milieu bancaire. Après quelques années au sein de grandes enseignes telles que Cetelem, Cofinoga… j’ai intégré la grande distribution au sein du Groupe Casino ou j’ai créé et développer toute la partie SAV électroménager. Fort de cette première expérience, je me suis tourné vers le secteur automobile qui me passionnait déjà depuis de nombreuses années. J’ai alors saisi l’opportunité de rejoindre un grand groupe asiatique qui s’implantait en France : Autobacs, en tant que Directeur de magasin. C’est ainsi que j’ai donc pu faire mes premières armes dans le secteur de la pièce automobile et du service client. A la suite de cette expérience, j’ai décidé de me lancer dans l’aventure entrepreneuriale et donner vie à un projet personnel qui me tenait à cœur : monter le premier centre auto en ligne. En effet, j’avais envie de continuer ma carrière dans l’aftermarket et également de donner une dimension digitale à mon projet.

Yakarouler est un des leaders de la pièce automobile, pouvez-vous nous en parler un peu plus ?

J’ai donc créé le concept de Yakarouler il y a 13 ans, dans un petit garage au fin fond de Villeneuve-le-Roi. Yakarouler.com fut le premier site couplé à un atelier de réparation mécanique et à un magasin. J’ai ainsi, à l’époque, fait ce pari et englouti toutes mes économies personnelles dans mon rêve. Après 13 années, un déménagement puisque le magasin historique de Villeneuve-le-Roi était devenu trop petit et devant le succès que nous rencontrions nous avons décidé de déménager sur la zone de Thiais face à Bellepine. Nous avons alors multiplié la surface magasin par 10 pour répondre à la demande client.
Aujourd’hui, la société est le 3ème acteur français indépendant de la vente de pièces automobile/moto en ligne.

Comment est né Yakarouler ? Quelle a été son évolution au fil des ans ?

Yakarouler est né d’une idée que j’ai eue en observant le marché automobile et la digitalisation des métiers. J’ai alors naturellement pensé que le e-commerce et plus généralement Internet étaient l’avenir. La combinaison de mes expériences et mon appétence pour l’aftermarket automobile ont donné vie à ce qui est devenu aujourd’hui Yakarouler. Aujourd’hui, la société n’est plus simplement un site de vente de pièces en ligne, au fil des années il s’est mué en un portail pour l’automobiliste. J’ai toujours pensé qu’il fallait pouvoir apporter aux clients une solution à toutes ses problématiques de conducteur. J’ai été aussi le seul sur mon marché à clamer haut et fort qu’une pièce a pour vocation d’être montée et que sans garage ou professionnel, cela pouvait sembler difficile. De là est née la première idée qui fit évoluer Yakarouler à savoir son réseau de garages partenaires. Aujourd’hui, on ne compte pas moins de 1 500 garages partenaires pour poser les pièces de nos clients en toute transparence de prix et sans surprise.

Quelle est votre valeur ajoutée, pourquoi acheter chez Yakarouler ?

Tout d’abord il faut savoir que l’achat d’une pièce auto n’est pas un achat plaisir, mais un achat contraint. Lorsque vous décidez de procéder au remplacement de vos disques et plaquettes de frein, cela est consécutif à un problème avec votre voiture et en aucun cas pour les accrocher sur votre sapin de Noël. La seule chose que cherchent nos clients : le prix. Notre valeur ajoutée est d’avoir pris en compte dès le départ qu’au-delà de ce prix – être les moins chers du marché –  qu’au-delà de la qualité des pièces que nous sourçons auprès des plus grands équipementiers – le consommateur final a surtout besoin d’assurance. Ainsi en complément de la vitrine Internet, le client apprécie et recherche la notion de magasins physiques présents pour répondre concrètement à leurs attentes. C’est donc dans cet esprit que nous avons misé et investis, bien avant que le mot ne devienne un phénomène de mode sur le Phygital. En effet, en complément de notre stratégie digitale, j’ai toujours pensé qu’ouvrir un magasin physique faisait sens pour plus de proximité, de crédibilité et d’engagement envers nos clients. Le parti pris était donc d’améliorer l’expérience produit et l’expérience client afin de créer clairement une valeur ajoutée. Cela nous a aussi permis d’acquérir plus de visibilité et de notoriété. Mais ce n’est pas que sur cette valeur ajoutée que repose le succès de Yakarouler, c’est également sur tous les services complémentaires et additionnels que propose notre site tel que les petites annonces VO (sur lesquelles vous pouvez même retrouver les prix des pièces pour votre futur entretien), que la souscription d’une assurance auto, le recours à un expert avant d’acheter une voiture ou encore puisque certains conduisent sur deux roues, les pièces motos. Nous proposons même les plaques d’immatriculation et dans quelques semaines les cartes grises. C’est dans ceci que réside la valeur ajoutée, une multitude de services pour les automobilistes.

De combien de personnes se composent vos équipes ?

Yakarouler est une équipe de plus de 70 personnes entre la logistique, les achats, le marketing, la communication, la finance et le service client.

Quelle est votre zone de chalandise ?

Nous livrons des pièces auto et moto dans toute la France ainsi qu’en Belgique, à ce jour. Et courant 2020, en partenariat avec une grande plateforme de e-commerce, nous envisageons de nous ouvrir au marché latin.

Quels sont vos produits ? Et les produits les plus populaires ?

Notre référentiel produit est très vaste puisque nous pouvons globalement proposer à nos clients tout ce qui peut et doit être changé sur un véhicule en dehors de la carrosserie. Nous proposons ainsi un choix de plus d’un million de références issues de marques connues et reconnues telles que Valeo, Bosch, TRW, Bosal, QH, Solidparts, Febi, Michelin, ATE, Motul…

Quels sont vos projets d’avenir ?

Notre ambition, comme déjà amorcée depuis un an, est de devenir un portail automobile afin de proposer à nos clients un ensemble de services connexes à l’aftermarket automobile. C’est ainsi qu’ont vu le jour l’année dernière les petites annonces de véhicule d’occasions entre particuliers et professionnels et leurs services complémentaires tels que l’expertise, l’assurance… Nous sommes d’ailleurs les seuls en matière d’annonces VO à afficher sur une annonce le coût des pièces autos pour l’entretien futur du véhicule. En mois d’un an ce n’est pas moins de 120 000 annonces de véhicules d’occasion qui ont été publiées sur notre site Internet.

 

Le Web a évolué en 13 ans. Tout internaute est devenu un communicant en force, comment gérez-vous cette évolution ?

Une politique de satisfaction client est mise en place et cette dernière évolue constamment. Nous faisons même participer nos clients à l’évolution de nos services. Cependant, l’acte d’achat dans l’aftermarket automobile est un achat contraint et non un achat plaisir, les clients sont donc dans le secteur d’activité de la pièce automobile plus enclin à être durs et critiques. Les réseaux sociaux sont devenus un défouloir pour certains, il faut constamment faire la part des choses entre vrais et faux avis mais dans tous les cas notre objectif est toujours le même : faire en sorte que le client soit servi et satisfait. Ainsi nous répondons à chaque avis négatif et nous mettons tous les moyens à notre disposition pour y arriver. Une équipe de professionnels férus de mécanique est disponible 7jours/7 et met tout en œuvre dès lors où un client remonte une anomalie.

 

Merci Yann.



Ils nousdétestent

Contactez

Un de nos experts

Quel que soit votre corps de métier, si vous êtes sur internet, vous êtes aujourd'hui concerné par l'e-réputation.
Nous essayons de proposer des solutions adaptées aux problématiques spécifiques de chacun.

We call

you back