Service de suppression GoWork

Nos clients sont de plus en plus nombreux à voir apparaître un site qui, depuis longtemps déjà, fait parler de lui. En effet, si on recherche GoWork avec nos outils dans les intentions de recherches des internautes, on voit clairement une tendance se profiler et de nombreux mots clés annexes apparaître.

Notre agence Net Wash investit chaque année dans des programmes de recherche et de développement. En effet les algorithmes de Google évoluent constamment et ses nouvelles fonctionnalités ou critères de classement apportent leur lot d’éléments négatifs.

GoWork en fait partie et nos équipes de R&D ont récemment exploité avec succès 2 failles afin de pouvoir proposer à nos clients, un service de suppression et de nettoyage de GoWork.

logo-gowork

GoWork, c’est quoi ?

Vous êtes nombreux à vous et nous poser la question “Mais qu’est-ce que c’est que ce GoWork ?”. Vous le voyez apparaître depuis peu tout en haut des résultats de recherche en googlisant votre marque. Souvent associé au mot “avis” avec des questions complètement farfelues et des avis qui le sont tout autant.

Si les avis sont positifs, on peut dire que ce n’est pas un énorme problème parce que l’internaute lambda se comporte comme la majorité des humains : il n’y a quasiment que le négatif qui l’intéresse. Ne comptez donc pas sur eux pour venir lire la page GoWork de votre entreprise si elle est bien notée.

Dans de rares cas, les futurs candidats en recrutement iront quand même voir votre page GoWork, même si elle a une note positive, parce que GoWork formule ses questions pour attirer le futur salarié ou les anciens salariés.

A l’origine, GoWork était une plateforme permettant de noter sa propre entreprise, un peu à la manière d’Indeed ou de Glassdoor. Sauf que GoWork permet aussi de poser des questions, répondre à des questions et tout ça de manière complètement anonyme.

Donc n’importe qui, sans inscription, sans même justifier de quoi que ce soit, peut mettre des avis sur votre entreprise, répondre n’importe quoi à des questions ou poser des questions complètement hors sujet ou farfelues au possible.

Et ce n’est pas tout, nous avons la preuve que certaines questions sont auto-générées par GoWork, parfois dans un mauvais français, parfois sans réel rapport avec votre activité… Bref une horreur comme nous en avons l’habitude de voir tous les jours lors de notre activité d’agence spécialisée en E réputation.

Dans le cas où votre fiche GoWork possède une mauvaise note, elle va cristalliser toute la haine des internautes qui vous en veulent et sera, de facto, auto alimentée par les clients mécontents, trolls ou autres personnes qui n’ont rien d’autre à faire que nuire à vos affaires.

Vous aurez du mal à recruter, du mal à vendre vos produits (normal, vous avez une mauvaise note sur GoWork) et tout cela à cause d’une toute petite page où n’importe qui, au mépris de la loi, peut écrire n’importe quoi.

Au mépris de la loi ? GoWork ne respecte-t-il pas la loi française ? Et bien non car GoWork n’est pas soumis à la juridiction française comme nous vous l’expliquons tout de suite.

site-gowork

Qui est derrière GoWork ? Depuis quel pays GoWork opère-t-il ?

Malgré son url “francisée”, GoWork n’est pas un site français et n’a aucune entité en France.

Le nom de domaine gowork.fr a été acheté à des fins de référencement et pour mieux être positionné sur Google.fr. Car au départ GoWork est une entreprise polonaise comme le montrent ses mentions légales :

mentions-legales-gowork

L’entité légale est donc la société GoWork.ES Sp. z o.o.

Le directeur de la publication est monsieur Andrzej Kosieradzki
Et le site ne respecte pas la législation française et européenne puisqu’aucune indication n’est donnée sur l’hébergeur du site.

Après recherche, le registrar du nom de domaine gowork.fr est la société française OVH. Mais il y a de fortes chances que le site soit hébergé ailleurs puisque l’ip du serveur 104.26.4.183 est une ip américaine appartenant à CloudFlare. Dans l’historique du domaine on trouve trace d’un hébergement en Pologne chez la société IQ (iq.pl) à Gdansk.

GoWork est donc une entité de droit polonais comme l’indiquent ses conditions générales :

conditions générales du site GoWork

Pourquoi GoWork est-il si bien positionné ou positionné si haut dans Google ?

GoWork possède de bonnes statistiques. Le domaine est très autoritaire et possède plus de 2 millions de liens entrants issus de plus de 1000 domaines référents différents.

A ce jour où nous rédigeons cet article (septembre 2022), le site GoWork.fr a un trafic estimé de quasiment 450 000 visites par mois pour plus d’un million de pages dans l’index de Google.

De plus, de nombreuses pages sont régulièrement alimentées par les commentaires des clients ou le système d’auto génération de GoWork ce qui fait que le contenu est frais et change régulièrement.

Enfin pour terminer, les clients mécontents se passent le mot et s’envoient l’url ce qui fait que de nombreuses ip variées viennent faire des hit sur le site.

Tout ceci sont autant de signaux qui contribuent à la popularité du site auprès de Google qui, de manière tout à fait logique, le fait monter dans son classement.

Comment supprimer GoWork ?

Avant de répondre à cette question, l’équipe d’experts E réputation de Net Wash souhaite éclaircir quelques points.

Tout d’abord il existe des articles sur internet expliquant que GoWork va être assigné devant le tribunal de Paris (ou n’importe quel autre tribunal français compétent) pour des faits de diffamation, de contenus mensongers, dénigrants ou des faits d’escroquerie, dans l’espoir de faire interdire la plateforme.

Tout d’abord la procédure en référé pourrait bien interdire la publication d’une page incriminée effectivement  et astreindre la société GoWork à la supprimer.

Par contre une procédure au fonds risque de prendre énormément de temps, d’engager une bataille juridique complexe et coûteuse sans aucune garantie de résultat.

Quoiqu’il en soit, dans l’un ou l’autre des cas, même si GoWork est condamné, c’est une société polonaise oeuvrant en Pologne et l’Etat français n’a aucun moyen de pression pour que cette condamnation soit effective sur le sol Polonais.

Profitons-en en passant pour rappeler que la Pologne fait partie des états qui balaient allégrement le droit Européen, refusant de le transcrire dans leur droit national et bafouant toutes les règles régissant notre communauté (lire cet article du Monde : La Pologne conteste la primauté du droit de l’UE ou celui ci …). Nous voyons mal comment une juridiction polonaise pourrait tout d’un coup, choisir de condamner une entité polonaise simplement parce qu’un tribunal français en a décidé ainsi.

Si vous souhaitez gagner une bataille juridique contre GoWork, vous n’avez, selon nous, d’autre solution que d’attaquer la plateforme dans son propre pays. Risqué, coûteux et selon nous voué à l’échec.

Alors que propose Net’Wash pour supprimer GoWork ? Nos équipes ont mis en place 2 procédures que nous vous présentons maintenant :

1. Suppression totale de votre fiche GoWork

Cette procédure exploite une faille technique sur la plateforme. Nous ne pouvons pas entrer plus dans les détails mais nous avons déjà, à plusieurs reprises, réussi à supprimer totalement la fiche GoWork incriminée.

Cela n’est possible que dans certains cas de figure et en fonction de certains critères propres à votre marque et/ou à votre entreprise. Nos experts E réputation doivent effectuer un audit, vous demander quelques documents et engager l’action.

En cas de succès la fiche est supprimée dans les 24 à 48h.

Cette procédure peut fonctionner de manière durable ou temporaire. Il existe des cas où la fiche peut réapparaître.
Quoiqu’il en soit, nous pouvons également actionner un deuxième levier, juridique cette fois.

Deux personnes qui se serre la main

2. Comment supprimer un avis GoWork ?

L’E réputation n’opère pas uniquement sur l’aspect technique. En l’occurrence, nous avons réussi à obtenir de GoWork des suppressions d’avis au cas par cas. Pour cela nous mettons en action un levier juridique avec l’envoi de courrier ciblés et motivés nous permettant à quasiment 90% de supprimer un avis sur la plateforme GoWork.

Bien évidemment cela n’empêche pas de mauvais avis d’apparaître mais nous arrivons à les supprimer au fur et à mesure. C’est cependant un travail de tous les instants qui demande énormément d’énergie.

Néanmoins, au fur et à mesure que votre fiche GoWork se nettoie et que votre note GoWork augmente, nous constatons un affaiblissement des avis négatifs : ceux-ci arrivent en plus petit nombre et les personnes mécontentes n’osent pas s’exprimer si la fiche possède suffisamment d’avis positifs. De plus, le fait que les avis négatifs disparaissent décourage généralement les mécontents de continuer à en laisser.

C’est une solution satisfaisante qui peut vous permettre de reprendre la main sur votre E réputation et continuer à travailler honnêtement.

Besoin d’en savoir plus ou d’avoir un devis pour une suppression GoWork ?

Contactez-nous grâce au formulaire ci-dessous :

    Mais que fait l’Etat français contre la plateforme illégale GoWork ?!

    Le cas de GoWork a suscité de nombreuses réactions chez l’agence Net-Wash. Au début de la colère bien sûr, légitime comme celle de nos clients, puis du dépit et finalement aujourd’hui GoWork nous fait sourire.

    Comment l’Etat français si “à cheval” sur les faux avis, qui légifère à tout va contre les “faux avis positifs” et qui envoie la fameuse DGCCRF enquêter pour attraper les contrevenants, comment cet Etat de droit peut-il laisser GoWork oeuvrer en toute impunité ?!

    Nous aimerions entendre la DGCCRF à ce sujet car, s’il est légitime de lutter contre les “faux avis positifs”, il serait également utile de lutter contre les “faux avis négatifs” qui pullulent sur les fiches Googlemybusiness (GMB) ou sur les fiches GoWork que certains de nos clients nous supplient de supprimer.

    Mais non, l’Etat frappe les gens qui travaillent et qui payent leurs impôts, leur TVA et tout ce qui s’ensuit. Mais les gens comme GoWork qui gagnent de l’argent sur le territoire français tout en ne payant rien puisque domiciliés en Pologne, hors d’atteinte de nos juridictions, continuent à œuvrer de manière illégale sans être le moins du monde inquiétés.

    A ce titre, GoWork rejoint donc Wikipedia dans le groupe des plateformes hypocrites et non transparentes et font énormément de tort à des gens qui essaient tout simplement de vivre.
    Si vous avez d’autres problèmes et souhaitez déréférencer un lien négatif ou nettoyer l’E réputation de votre entreprise, contactez-nous.

    Il nous aiment
    Ils nous détestent
    Contactez
    UN DE NOS EXPERTS

      available from 10:00 – 19:00