01 85 73 72 44

supervisé par
notre cabinet d'avocat

RankBrain : l’Intelligence Artificielle de Google qui secoue le SEO

rankbrain

En 2015, Google a (encore une fois) été à l’origine d’une mini révolution dans le monde du SEO en présentant RankBrain, le troisième critère de pertinence pour le moteur de recherche, derrière le contenu et les liens. Quels sont donc les implications pour votre stratégie de référencement ? En d’autres termes : qu’est-ce qui change ? La réponse dans la suite !

RankBrain : de quoi parle-t-on ?

En 2015, Greg Corrado, Senior Research Scientist Google, introduit RankBrain. Depuis, le nouvel algorithme deviant un pilier fondateur du référencement. Intimement lié à Hummingbird, RankBrain est devenu, en l’espace de quelques années, l’un des critères de classement les plus importants de Google. Depuis de nombreuses années, la firme de Moutain View investit massivement dans le machine learning et l’IA. Le résultat s’appelle RankBrain, un système intelligent qui a vocation à mieux décrypter les requêtes des utilisateurs. Le but ultime est d’apporter des réponses toujours plus pertinentes aux internautes, en décryptant au mieux leurs intentions de recherche.

En bref, RankBrain est une sorte de cerveau artificiel au service de la pertinence des résultats de recherche. Son fonctionnement repose sur un savant mélange d’apprentissage automatisé, combiné à l’IA qui repose sur un réseau neuronal. D’où la partie « Brain » (cerveau) dans RankBrain. Le principal enjeu de l’algorithme est d’améliorer la compréhension de la manière dont les internautes interagissent avec le moteur de recherche, mais aussi des raisons qui les poussent à choisir de consulter un résultat plutôt qu’un autre. En somme, RankBrain s’attelle à traduire la requête de l’internaute pour mieux l’interpréter.

Recherche Google : le plus RankBrain

Commençons par préciser que RankBrain ne remplace en aucun cas l’algorithme de Google, il l’améliore. Autrement dit, RankBrain a pour fonction d’affiner les résultats proposés aux utilisateurs. Pour cela, il s’appuie sur une compréhension sémantique pointue, qui lui permet d’analyser les intentions de recherches des internautes. Ainsi, il arrive à proposer des résultats qui incluent des synonymes, ou se contenter d’afficher un certain type prédéterminé de résultats. En plus de RankBrain, l’IA a aussi permis de développer les Featured Snippets en position zéro. Comment ? L’algorithme a tout simplement appris à mettre en valeur un extrait de contenu qui apporte une réponse pertinente à la requête de l’utilisateur. Impressionnant !

Comment optimiser son référencement pour RankBrain ?

C’est la question que se pose tout professionnel du référencement : comment s’adapter au facteur « RankBrain » ? La formule est assez simple : pour maximiser vos chances d’apparaître dans les SERPs, vous devez adopter certaines bonnes pratiques. La bonne nouvelle est que nous vous les présentons dans la suite.

Des synonymes plutôt que des répétitions de mots clés

Rappelez-vous, nous vous disions que RankBrain se basait sur une analyse sémantique fine, en plus d’une réelle notion de Traitement Automatique du Langage (TAL). Résultat : le bourrage de mots clés ne marche plus. La solution est d’enrichir votre univers sémantique, en veillant à rester cohérent. Ce n’est que comme ça que vous arriverez à vous positionner sur des SERPs générées par RankBrain. En bref, vous devez comprendre avec exactitude les types de requêtes qui permettent aux utilisateurs d’atterrir sur votre site, et de l’optimiser en conséquence. A titre d’exemple, avec RankBrain, le résultat de recherche sur une requête transactionnelle est désormais totalement différent de celui d’une requête informationnelle.

Que font les concurrents ?

C’est toujours une bonne idée d’aller voir ce que font vos concurrents. Pour ce qui est de RankBrain, la bonne stratégie consiste à analyser les contenus de vos concurrents positionnés dans le top 3 des SERPs de Google. On s’explique : pour Google, la priorité est d’apporter la meilleure réponse aux utilisateurs. Jusqu’ici, rien de bien compliqué. Pour ce faire, RankBrain va tenir compte, en plus de l’analyse du comportement de l’utilisateur face aux résultats proposés sur la SERP, de plusieurs autres facteurs clés : taux de rebond, temps passé sur le site, CTR, liens cliqués…

En quoi cela est-il lié à votre performance SEO ? C’est très simple : RankBrain calcule votre score sémantique en fonction des performances de vos concurrents. D’où la pertinence d’analyser les contenus des pages concurrentes pour élaborer votre propre stratégie de contenu. A ce niveau, vous pouvez vous aider d’outils tels qu’Ahrefs, qui vous aide à identifier de nouveaux mots clés et à enrichir votre champ sémantique.

Articles récents


Contactez

Un de nos experts

Quel que soit votre corps de métier, si vous êtes sur internet, vous êtes aujourd'hui concerné par l'e-réputation.
Nous essayons de proposer des solutions adaptées aux problématiques spécifiques de chacun.

    We call

    you back